Animations médiévales & médiéval fantastiques.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rejoignez-nous au 2ème festival de la BD à Rumes les 30/11 (Concert The CorpS) et 01/12
Derniers sujets
» Flèches médiévales
Mar 23 Juin - 16:09 par Destiné

» bonjour la compagnie
Ven 27 Fév - 19:31 par ouvreboite

» Salut à tous
Dim 19 Oct - 21:35 par eldjeuvabi

» Une maquette de Principe toute neuve: Le Trébuchet de Laurent !
Ven 1 Nov - 0:03 par Conrad

» Escarcelle Médiévale
Dim 20 Oct - 14:12 par karineLS

» bonsoir à tou
Mer 11 Sep - 20:08 par borea linxy

» chapeaux en feutre de laine
Sam 11 Mai - 6:37 par yangfeng

» Bonjour a tous ...
Dim 7 Oct - 22:18 par Eustache

» bonjour
Mer 29 Aoû - 19:48 par sedullos

Meilleurs posteurs
Conrad
 
Luther
 
le fouineur de givenchy
 
Equipe admin.
 
Siegfried
 
smyrnoff
 
Ficelle Mc Rope
 
Hector
 
P'tit Prince
 
riddle
 
Partenaires
Sites parents

www.cracasbl.be
www.lesfreresdudragon.be


Médiévaux

www.lamarotte.fr
www.lesenchanteurs.be



Publicitaires

www.refrapide.com
www.fractalum.com
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Marceline dite " La plume "

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Marceline dite " La plume "   Jeu 29 Oct - 19:37

Née dans un
village perdu, sans nom… un endroit totalement perdu entre deux royaumes en
guerre… Une vie de dur labeur m’attendait certainement… Hé vi, famille de
paysans oblige. Les champs, la terre, la cuisine ou encore la couture
attendaient mes bras mais aussi mon esprit. Je craignais réellement de perdre
ainsi ma vie et mon temps. Mais qu’importe me disais je encore lors de mon
enfance…


Cependant, je ne
savais pas encore ce qui m’attendait, je ne me doutais pas que mes yeux
seraient si vite attirés par les couleurs chatoyantes malgré leurs saletés des
gens du voyage et de artistes errant. Mais un jour, une troupe itinérante
arriva dans mon village… apportant avec eux chants, musiques et jonglerie.


Ils ne faisaient
que passer et n’avaient certainement pas idée de divertir les gens de la terre !
Mais les enfants, dont je faisais encore partie, vinrent rapidement leur
demander chants et merveilles. Ils acceptèrent sans aucun souci et nous
donnèrent un spectacle que jamais je n’oublierai… Le premier jeu de chants et
de vie… la première entrée dans le monde mystérieux de l’art voyageur.


Les années
passèrent rapidement et l’enfance s’éloigna tout aussi vite de moi. Je m’avançais
vers l’âge adulte, l’âge des responsabilités et du travail… Déjà, à peine jeune
fille, mon père me donnait tant de tâches à faire que je ne pouvais consacrer
mes journées à autres choses… Tout mon temps était consacré à ces travaux, à
ces dures journées. Les champs, les récoltes et le ménage étaient mon lot
quotidien…


Cependant, mon
envie d’approcher à nouveaux les gens du voyage et de partir un temps avec eux
me hantait et chaque jour, je me disais clairement que ma vie ne serait pas
celle d’une simple fille de ferme ou du moins je l’espérais…


Quelques temps
plus tard, des années ou des mois ? je ne me souviens plus précisément, je
dois bien avouer… Une troupe repassa dans ma petite région. Et voilà que mon
envie me reprit et sans l’accord de ma famille, je m’approchais du campement
des artistes. Je les découvrais et regardais leurs vies qui semblaient si
mouvementées mais emplies de libertés que je n’ai pas.


L’un d’entre eux
me vit et me cria de partir… Je pris sur moi et je m’approchais de leur feu… L’homme
changea d’avis en voyant mon envie de les rejoindre dans mes paroles…


Le lendemain, ou
peu de temps après du moins, l’homme vint voir mon père. Les heures passèrent
en discussions et en parlottes. Nul ne savait ce qui était dit dans cette
maison… Je craignais le pire. Mon père perdait une paire de mains bien utiles si
je décidais de suivre mon rêve mais d’un autre côté, je les débarrassais, si je
puis ainsi dire, d’une bouche à nourrir.


Je parle peu de
ma mère… je sais… c’est une femme envers qui j’ai toujours énormément de
respect mais elle était toujours dans l’ombre paternelle et jamais elle ne
prenait part aux importantes décisions. Notre famille, fort nombreuse, prenait
tout son temps. Son visage marquait des années de plus que son âge réel tant
ces soucis et la dureté de la vie l’avaient meurtries et blessée.


Mais revenons à
notre histoire…


Mon père accepta
mon départ avec tristesse et résignation. Une bouche en moins à nourrir n’était
pas un luxe… mais il perdait un membre de son clan, de sa famille.


Ma vie d’errance
commença avec un immense plaisir, une joie énorme. Mais je me rendis rapidement
compte que les libertés aperçues au coin du feu n’étaient qu’illusion. Les
artistes ne pouvaient pas aller où ils désiraient. Ils devaient demander des
autorisations diverses et nombreuses pour tout… Mais qu’importait ces moments délicats
et un peu difficiles, j’appréciais ce nouveau mode de vie…


Les mois
passèrent, puis quelques années, j’apprenais l’art du feu et des mots et ma vie
prenait un sens. Certes, nous n’étions que des errants, des gens peu reconnus
mais les sourires des gens, leurs applaudissements me faisaient comprendre que
nous avions fait effet, que le spectacle avait plu…



====


Un début qu'il me faudra encore peaufiner et surtout finir mais c'est ce qui m'est venu aujourd'hui Smile n'hésitez pas à corriger si une erreur ou l'autre s'est glissé dans mon histoire... je l'ai écrite sans relire...
Revenir en haut Aller en bas
 
Marceline dite " La plume "
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La plume alerte "Haïku"
» intro de mon projet "le sabre et la plume"
» Ma pendule "André Franquin"
» T.P. - Chap. IV : "LES CROISADES"
» Louis XIV 2 sols dit "des traitants" au petit buste 1674 A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre des dragons :: Nos membres :: Pseudos et backgrounds-
Sauter vers: